International

Dilma Roussef : le virus Zika « ne remet pas en cause » les JO de Rio

Publié le dimanche 14 février 2016, par Foli Fafa

Au Brésil, Dilma Rousseff et ses ministres se sont mis au vert ce samedi 13 février. Le mot d’ordre était affiché sur leurs T-shirts : « Zika zero », alors que le virus a déjà poussé les autorités à déclencher « l’état d’urgence médicale » fin 2015.

« Cette situation ne remet pas en cause les Jeux olympiques. Nous parviendrons d’ici là à remporter une victoire décisive grâce à l’extermination de ce moustique », a déclaré Dilma Roussef.

Le virus Zika s’est montré extrêmement offensif chez les femmes enceintes. Il serait responsable de microcéphalies, à savoir des bébés qui naissent avec des crânes plus petits que la normale.

Prévention

Dans un premier temps, le Brésil a choisi de faire de la prévention : des militaires sur le terrain pour distribuer des tracts et expliquer comment se débarrasser des foyers de reproduction du moustique

Aedes Aegypti est un parasite proche du moustique tigre, devenu l’ennemi public numéro un, car il transmet non seulement le virus Zika, mais aussi la dengue, et le chikungunya.